English Flag Deutsche Fahne Bandera española Bandeira brasileira Chinese flag

AgroParisTech

Le Vivant, notre vocation

Partager cette page imprimante Facebook Twitter

Bioger (Biologie et gestion des risques en agriculture)

UMR 1290 AgroParisTech, Inra

Orientation scientifique générale

L’Unité Mixte de Recherche BIOGER (BIOlogie et GEstion des Risques en agriculture, UMR INRA-AgroParisTech), pôle de référence français de recherche sur les maladies fongiques des plantes de grande culture (blé, colza) et de la vigne, développe des approches pluridisciplinaires (génomique, biologie moléculaire et biochimie, biologie cellulaire, génétique, génétique des populations, évolution, épidémiologie, modélisation, phénotypage, diagnostic et taxonomie) et multi-échelles (du gène au paysage). Nos modèles d’étude sont des agents pathogènes responsables de maladies fongiques d’importance économique majeure : les rouilles du blé (Puccinia striiformis et Puccinia triticina), la nécrose du collet du colza( Leptosphaeria maculans), la septoriose du blé (Zymoseptoria tritici), et la pourriture grise (Botrytis cinerea – sur vigne, et de multiples autres plantes cultivées ou sauvages). Les travaux de BIOGER et de nos collaborateurs ont contribué à élever ces espèces fongiques au rang de modèles pour certains aspects de leurs traits génomiques, biologiques, écologiques ou adaptatifs.
Nos travaux s’organisent en trois grands axes transversaux de recherche :
1. Compréhension mécanistique des interactions biotiques au sein de l’écosystème plante attaquée ;
2. Identification des causes et conséquences de l’adaptation, à différentes échelles ;
3. Développement, évaluation et transfert des stratégies durables de gestion des maladies fongiques (ce dernier thème s’appuyant sur les données obtenues dans les deux autres axes de recherche).
Nos recherches génèrent des connaissances scientifiques à la fois fondamentales et opérationnelles qui nous permettent de répondre aux attentes de la société et de différentes filières agricoles sur une gestion efficace et durable des maladies fongiques des plantes de grande culture.

Champs de recherche

L’unité est composée de six équipes :

Équipe Épidémiologie (maladies aériennes du blé), 16 permanents
- Caractériser le développement des maladies des plantes et les facteurs qui influencent leurs dynamiques.
- Concevoir et évaluer des modes de gestion des variétés résistantes qui soient à la fois efficaces et durables.
- Étudier le déclenchement et l’importance des composantes du cycle biologique des pathogènes dans l’épidémie.
- Identifier la base génétique du pouvoir pathogène et caractériser sa variabilité à l’échelle des populations.

Équipe Antifongiques, mode d’action et résistance (Amar), 7 permanents
- Étudier l’adaptation des champignons phytopathogènes aux antifongiques.
- Évaluer l’impact des stratégies de lutte sur l’évolution des résistances par modélisation.

Équipe Effecteurs et pathogénèse chez Leptosphaeria maculans (EPLM), 13 permanents
- Comprendre les mécanismes impliqués dans l’adaptation de Leptosphaeria maculans au colza par une approche intégrée (gène au champ).
- Caractériser les déterminants moléculaires de l’interaction colza/champignon (effecteurs, protéines d’avirulence).
- Proposer des stratégies de lutte efficaces et durables fondées sur les connaissances biologiques, populationnelles et génétiques de l’agent pathogène.

Équipe Métabolisme secondaire et nécrotrophie chez Botrytis cinerea (MSN-Bot), 6 permanents
- Comprendre le rôle des métabolites secondaires dans le développement nécrotrophe des champignons.
- Identifier les métabolites secondaires intervenant dans le processus infectieux.
- Déterminer leur mode d’action et caractériser la régulation de leur biosynthèse.

Équipe Évolution et génomique des interactions plante/pathogène (Égip), 2 permanents
- Comprendre les mécanismes mis en jeu dans les interactions entre les champignons et leurs plantes hôtes.
- Identifier la base génétique du pouvoir pathogène et caractériser sa variabilité à l’échelle des populations.
- Comprendre l’adaptation du pathogène à sa plante hôte et à son environnement.

Équipe Analyse moléculaire du pouvoir pathogène de Colletotrichum (AMPC), 2 permanents
- Étudier les bases moléculaires de la pathogénicité de Colletotrichum, pathogène des Brassicacées.
- Comprendre le rôle de structures fongiques particulières impliquées dans la pénétration dans la plante (appressoria) dans les stades précoces de l’infection.

En savoir plus
www6.versailles-grignon.inra.fr/bioger
direction.bioger chez inra.fr

AgroParisTech
16 rue Claude Bernard
F-75231 Paris Cedex 05
Tel: 33 (0) 1 44 08 18 43
Fax: 33 (0) 1 44 08 16 00
Localiser sur une carte

Se connecter
Intranet
Bureau virtuel
Annuaire, listes de diffusion
Cours en ligne AgroParisTech
Eduroam

Liens divers
Espace grand public
Actualités
Relations presse
Téléchargements
Adresses & plan d'accès
Contacts

Se repérer sur le site internet
Plan du site internet
Index des pages

Retrouvez nous sur
facebook ico twitter ico youtube ico daylimotion ico Suivre la vie du site


Logo Universite Paris Saclay Logo du Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche Logo de ParisTech Logo de Agreenium


2007-2017 © AgroParisTech - Mentions légales