L'UPRA, gestionnaire de la race


Du Livre Généalogique à l'UPRA

Les Livres Généalogiques, associations d'éleveurs, ont été fondés il y a environ un siècle pour enregistrer la généalogie des animaux reproducteurs et aider les éleveurs dans leur travail de sélection.

Dans les années 1970, comme cela avait été prévu dans le Décret 69-667 associé à la Loi sur l'Elevage, ces associations se sont transformées en UPRA, Unités Nationales de Sélection et de Promotion de Race, parlements de la race, rassemblant trois collèges :


Pourquoi des UPRA

La complexité des filières animales, avec autant de stratégies qu'il y a d'acteurs au niveau de chacun des maillons de ces filières, rend difficile la conduite d'un programme de sélection au sein d'une race. Bien souvent même, les opérateurs concernés sont concurrents dans les opérations qu'ils conduisent.

C'est pour cette raison que l'Etat, dans la Loi sur l'Elevage, avait décidé de créer dans chaque race une UPRA comme structure de coordination (on pourrait même parler de confrontation au sens noble du terme, l'intérêt de la race devant primer), où l'ensemble des acteurs concernés se retrouveraient pour


L'UPRA, structure raciale, n'a pas de territoire

Toute race a, ou peut avoir, des troupeaux en des lieux très divers ; s'intéresser à une race revient donc à développer son activité sur tout le pays. L'activité des UPRA est ainsi extra-territoriale. Par ailleurs, en un endroit donné, du fait de l'interpénétration des races sur le terrain, les zones d'action des UPRA se trouvent superposées ; l'organisation est donc inverse de celle qui est nécessaire dans d'autres situations comme par exemple la collecte de l'information zootechnique de base où l’on a des structures territoriales.

Une des conséquences de cet état de fait est l'obligation pour une UPRA d'être à la fois :

On peut ajouter que, dans de très nombreux cas, les UPRA Françaises des races présentes à l'étranger sont les animatrices des Fédérations Internationales de ces races.


Les missions des UPRA

L'UPRA est, par définition et réglementairement, un organisme national de concertation entre les partenaires menant une action ou concernés par l'amélioration génétique de chaque race. Ses missions, rappelées par une circulaire du Ministère de l'Agriculture, de la Pêche et de l'Alimentation du 22 Mars 1996 sont les suivantes : L'UPRA peut aussi, en accord et mandatée par ses membres : La réalisation de ces missions, sous le contrôle du Ministère de l'Agriculture, garantit aux partenaires concernés par la race une orientation de celle-ci conforme aux besoins des filières de production, de transformation et d'utilisation des produits, à la gestion du patrimoine génétique national et, plus largement, à la politique agricole.

En résumé, l’UPRA n’est ni exclusivement de service, ni exclusivement de filière, ni exclusivement coordinateur. L’UPRA est un tout, à la fois orienteur, coordinateur et promoteur de la race ; elle est impliquée dans les filières jusqu’au consommateur. Elle est également dotée d’un service performant d’appui génétique aux éleveurs.


Le financements des UPRA

Le financements des activités des UPRA est basé tout d'abord sur une cotisation des adhérents, éleveurs et organismes de la filière associés et sur des aides publiques qui représentent une part significative du budget justifiée par le fait que la coordination réalisée au sein de l'UPRA est la garantie de la cohérence des programmes mis en oeuvre et donc de la prise en compte des intérêts à la fois de la collectivité (gestion patrimoniale des races, adaptation et sécurité alimentaire des produits) et des partenaires des filières.

 


France UPRA Sélection
L'UPRA, gestionnaire de la race

les races domestiques françaises -  the French farm animal breeds


UFR Génétique, élevage et reproduction (AgroParisTech) © 1996-2007
gestion des pages - remarques & suggestions : Xavier Rognon  (xavier.rognon at agroparistech) - mise à jour : janvier 2008