Les races ovines françaises
French sheep breeds
Las razas ovinas francesas



Quelques mots sur les races ovines en France

En savoir plus sur : l'histoire et l'évolution du cheptel ovin en France g:\xavier - sauvegarde\eudora\attach\mobilité EC2004.pdf

Connaître les races ovines en jouant ... RUMIMEDIA
 

Races ovines - Sheep breeds - Razas ovinas

Ardes

Boulonnaise

Hampshire

Mourerous (BRG)

Raïole

Aure et Campan (BRG)

Brigasque

Ile de France

Mouton Charollais

Romanov

Avranchin

Castillonnaise (BRG)

INRA 401

Mouton Corse

Rouge de l'Ouest    

Barégeoise (BRG)

Caussenarde des Garrigues

Lacaune lait

Mouton Vendéen

Rouge du Roussillon 

Basco-Béarnaise

Causses du Lot

Lacaune viande 

Mérinos Précoce

  Roussin de la Hague
Belle-Île Charmoise Landaise Mérinos d'Arles Solognote
Berrichon de l'Indre   Clun Forest Landes de Bretagne Mérinos de rambouillet Southdown
Berrichon du Cher Cotentin Limousine Noir du Velay Suffolk

Bizet

Dorset Down

Lourdaise (BRG)

Ouessant

Tarasconnaise 

Blackface (BRG)

Est à Laine Mérinos

Manech tête noire

Préalpes du Sud

Texel

Blanc du Massif Central

Finnois

Manech tête rousse

Commune des Alpes (BRG) 

Thônes et Marthod 

Bleu du Maine

Grivette

Martinik (BRG)

Rava

Xaxi Ardia (BRG)


Les races ovines en France

La localisation du cheptel ovin à considérablement évolué au cours des dernières décennies : l'abandon progressif de l'association moutons-céréales dans les exploitations du Bassin Parisien a en effet conduit à la régression des effectifs des races de bergerie, originaires de la moitié nord de la France ; par contre, les effectifs ovins ont augmenté dans les régions herbagères périphériques ainsi que dans les zones difficiles de la moitié sud du pays.

Ainsi, dans la moitié nord, nous trouvons des races d'herbage, grandes, bien conformées, robustes et prolifiques ; exploitées avec les bovins, elles fournissent de gros agneaux d'avril à juillet : Texel, Rouge de l'Ouest, Bleu du Maine, Roussin de la Hague,... Dans les plaines du Bassin Parisien, les troupeaux Ile de France et Berrichons, agnelant à l'automne pour la production d'agneaux entre Noël et Pâques, s'organisent et se spécialisent pour trouver leur place face aux cultures céréalières et industrielles. Les terres plus difficiles et irrégulièrement arrosées du centre-ouest, entre Loire et Dordogne, supportent l'effectif principal du troupeau français : la race de Charmoise, de taille moyenne, rustique et très bien conformée, y sert de base à des croisements à un ou deux étages ; dans les zones plus arrosées, à l'ouest, on trouve la race du Mouton Vendéen, prolifique et bien conformée. Plus à l'est, à la jonction Bourgogne-Auvergne, s'épanouit une race de taille moyenne, prolifique, très bien conformée, à très faibles dépôts adipeux, qui fournir de remarquables mâles de croisement : le Mouton Charollais.

Dans la moitié sud du pays, le cheptel ovin comprend deux types d'animaux : un premier groupe, exploité pour la production de viande, est constitué d'animaux rustiques très adaptés aux terres difficiles du Haut Limousin (Limousine), de l'Auvergne (Rava, Bizet), des Causses du Lot (la race du même nom) et de Lozère (Blanc du Massif Central, Lacaune), des Préalpes (Grivette, Préalpes) et des Pyrénées (Tarasconnaise). Un second groupe, au sud du Massif Central et à l'ouest des Pyrénées, est constitué par le gros effectif des brebis laitières : Lacaune d'un côté, Manech et Basco-Béarnaise de l'autre (on trouve aussi des brebis laitières en Corse avec la race du même nom).

Il ne faut pas oublier la population Mérinos encore importante en France : en effet, à côté du Mérinos d'Arles, rustique et fertile, évoluant entre les plaines du Bas Rhône (Crau et Camargue) et les estives des Alpes, on trouve en Lorraine l'Est à laine Mérinos, race de femelles remarquables par sa plasticité, et dans le Bassin Parisien le Mérinos Précoce qui, dans les décennies passées, a été à la base de l'amélioration de nombreuses troupes de la péninsule ibérique.

Ce tour d'horizon ne serait pas complet si l'on ne mentionnait pas les races de boucherie d'origine anglaise, bien adaptées et à très bonnes qualités de carcasse : Suffolk, Hampshire, Dorset Down et... South Down, cette dernière n'ayant plus toutefois aujourd'hui que des effectifs très réduits.

Effectifs en France (2007) : 8 284 500 têtes dont  4 688 900 brebis allaitantes et 1 604 500 brebis laitières   (sources : SSP, IE)

 

les races domestiques françaises - the French farm animal breeds - las razas de la ganadería francesa


Pour en savoir plus, contactez :
France UPRA Sélection ou l'UFR "Génétique, Elevage et Reproduction" (AgroParisTech)


UFR Génétique, élevage et reproduction (AgroParisTech) - France UPRA Sélection © 1996-2007
gestion des pages - remarques & suggestions : Xavier Rognon  (xavier.rognon at agroparistech) - mise à jour : janvier 2008