GoogleNews
  • Español(Spanish Formal International)
  • French (Fr)
  • English (United Kingdom)
DSC01227.JPG
Accueil RESSOURCES Publications (toutes)

Plantations de bois d’oeuvre en zone équatoriale africaine : cas de l’arboretum de l’Enef de Mbalmayo au sud du Cameroun

Domaine de recherche: Uncategorized Année: 2009
Type de publication: Article Mots-clés: plantation forestière, arboretum, enseignement, Cameroun, productivité
Auteurs:
  • P. A. Owona Ndongo
  • R. Peltier
  • I. Linjouom
  • D. Louppe
  • G. Smektala
  • V. Beligné
  • R. Njoukam
  • B. Tieche
  • L. Temgoua
Journal: Bois et Forêts des Tropiques Volume: 299
Pages: 37-48
Résumé:
Aux abords de l’École forestière de Mbalmayo au Cameroun, un arboretum a été installé à partir de 1956. Il a été suivi et protégé par plusieurs générations d’enseignants avec l’appui de diverses agences de coopération. À l’occasion du cinquantième anniversaire de sa création, une étude y a été menée sur quinze parcelles afin de mesurer leurs principaux paramètres dendrométriques et de pouvoir estimer leur productivité en bois d’oeuvre. Les peuplements de bété, Mansonia altissima, de framiré, Terminalia ivorensis, et de wengé, Milletia laurentii, présentent une bonne production ligneuse qui augure de belles perspectives pour le reboisement. Les parcelles, au départ monospécifiques, abritent à présent une régénération naturelle variée d’espèces ligneuses et herbacées. Ces résultats permettent de justifier une reprise des plantations de bois d’oeuvre en zone de forêt dense humide d’Afrique centrale. Les grandes plantations industrielles, qui ne sont plus aujourd’hui prioritaires, cèdent utilement la place à de petites plantations individuelles ou à des boisements collectifs ou communaux plus étendus. Le Programme sectoriel Forêt et Environnement financé par un mécanisme de remise de la dette doit y contribuer.