English Flag Deutsche Fahne Bandera española Bandeira brasileira Chinese flag

Le Vivant, notre vocation

logo de la diapo La grande école européenne d'ingénieurs dans le domaine du vivant et de l'environnement

La grande école européenne d’ingénieurs dans le domaine du vivant et de l’environnement 2010-2013 : NOUVELLE OFFRE DE FORMATION

logo de la diapo Pour relever les grands défis du XXIe siècle

Pour relever les grands défis du XXIe siècle développement durable, alimentation des hommes, gestion des ressources naturelles, gestion et préservation de l’environnement

logo de la diapo AgroParisTech

AgroParisTech propose une large palette de formations dans les champs du vivant, de l’agriculture, de l’alimentation et de l’environnement, formant les ...    lire la suite »

Partager cette page imprimante Facebook Twitter

UFR Foret, Arbre, milieux naturels

Données et chiffres clés

L’UFR « Forêt Arbre Milieux naturels » (FAM) a comme compétences les thèmes relatifs :

  • à la caractérisation, au fonctionnement des écosystèmes, à leur dynamique sous l’influence des changements climatiques ou trophiques : écosystèmes forestiers ou, plus généralement, écosystèmes terrestres peu anthropisés, tempérés ou tropicaux, aux échelles allant du végétal au territoire national ;
  • aux sciences et techniques forestières ;
  • à la gestion durable et multifonctionnelle des milieux forestiers, naturels, ou à celle de l’arbre hors forêt, intégrés à leur territoire local ;
  • à l’évaluation de l’impact de la décision forestière sur les bilans environnementaux (stockage du carbone, émissions de gaz à effet de serre, bilans de minéralomasse, d’énergie…) dans la filière forêt-bois.

Ses enseignements s’intègrent dans les formations d’ingénieurs d’AgroParisTech, majoritairement sur les thèmes ci-dessus, dans des masters cohabilités adossés, dans un mastère spécialisé.

S’intéressant tant aux milieux naturels et leur gestion qu’à la production forestière et aux filières bois, l’UFR regroupe des disciplines très variées mais totalement intégrées entre elles et coordonnées dans les enseignements et dans la mise en œuvre des programmes de recherche : depuis les disciplines relatives aux outils (géomatique, statistiques ou modélisation), à l’analyse des milieux et du végétal, jusqu’à celles relatives aux techniques de gestion.

Toutes ces thématiques sont spécifiques de l’UFR au sein du département. Des relations sont cependant établies au niveau de l’enseignement avec les autres UFR, franciliennes ou montpelliéraines.

Responsable de l’UFR : Bernard Jabiol bernard.jabiol chez agroparistech.fr tél. : 33 (0) 3 83 39 68 82

L’UFR est implantée sur deux sites d’AgroParisTech (anciens sites de l’École Nationale des Ingénieurs du Génie Rural des Eaux et des Forêts, ENGREF) :

  • celui de Nancy pour l’essentiel de ses membres, dont tous sauf 1 sont rattachés à l’UMR LERFoB
  • et celui de Kourou pour deux de ses membres rattachés à l’UMR ECOFOG

Elle comporte :

17 chargés d’enseignement (à plus de 96h éqTD / an) dont :

  • 6 enseignants-chercheurs statutaires : un professeur (PR) et cinq maitres de conférences (MC),
  • 11 ingénieurs  : quatre ingénieurs des ponts, des eaux et des forêts (IPEF), cinq ingénieurs de l’agriculture et de l’environnement (IAE), deux ingénieurs de recherche (IR) ; deux sont rattachés au centre de Kourou (un IPEF, un IAE), et un IPEF est affecté à AgroParisTech-ENGREF.

http://www.agroparistech.fr/Les-formations-AgroParisTech.html

ainsi que :

  • 3 personnels techniques (TFR) ou assistants ingénieur (AI), 3 gestionnaires ou secrétaires à Nancy (TFR et SA),
  • auquels s’ajoutent en 2013 deux contractuels sur plus d’un an (1 IR, 1 IAE).


Personnels

En caractères droits : équipe enseignante. En gras responsables équipes

UMR Équipe, localisation Noms Corps Disciplines ou champs de compétence
LERFOB Écologie forestière, Nancy Jean-Claude Gégout
Bernard Jabiol*
Bruno Ferry
François Lebourgeois

Damien Marage
Christian Piedallu
Jean-Daniel Bontemps
Sylvie Lehmann
Vincent Perez
Fabien Spicher

Sophie Barthélémy
Corinne Martin
PR
MC
MC
MC

MC
IR
IPEF
AI
TFR
TFR

TFR
SA
Écologie végétale
Pédologie forestière
Pédologie, écologie tropicale
Bioclimatologie et comportement essences
Écologie
Géomatique, SIG
Sciences forestières
Écologie bases de données
Géomatique, SIG
Acquisition et gestion de données écologiques
Gestion adm. et financière
Assistante communication
LERFOB Sylviculture-Reboisement,
Nancy
Yves Ehrhart

Éric Lacombe

Philippe Durand
Matthieu Fellmann
Nicole Ory
IAE

IAE

IAE
IAE***
SA
Sylviculture, reboisement, exploitation
Sylviculture, forêts médit. et territoires, forêt et eau …
Eau et territoires
Reboisement
Gestion adm. et financière
LERFOB Croissance et Production, Qualité des bois, Nancy Mériem Fournier**

Holger Wernsdörfer

Mathieu Fortin
IPEF, HDR
MC

IR
Sciences du bois

Bilans environnementaux de la sylviculture
Dendrométrie, croissance
LERFOB Nancy Marie-Reine Fleisch IAE Arbre urbain
école interne ENGREF, Nancy Christophe Voreux IPEF Dendrométrie, aménagement forestier
ECOFOG Centre de Kourou Éric Marcon**
Stéphane Traissac
Gaëlle Jaouen
IPEF
IAE
IR***
Statistiques spatiales et modélisation appliquées à la forêt tropicale humide

* responsable UFR ** directeurs des UMR ***contractuel


Enseignement


1- Cursus ingénieur AgroParisTech

1.1 Objectifs généraux : apporter les connaissances de base ou approfondies et les savoir-faire : i) en sciences du milieu et du vivant, connaissance des écosystèmes forestiers et peu anthropisés ; ii) en sciences de l’ingénieur appliquées au végétal urbain ou à la forêt, leur gestion multifonctionnelle et ses conséquences sur la gestion conjointe de la qualité des eaux ; iii) sur la filière bois.

Les savoir-faire doivent concilier, dans le cadre d’un développement durable, les diverses fonctions —production ligneuse et non ligneuse, protection (espèces, milieux, ressources …) et fonctions sociales — des trois milieux d’études : forêts, milieux naturels peu anthropisés et espaces végétalisés urbains. Ces enseignements préparent à la plupart des missions d’un l’ingénieur amené à travailler dans ces trois domaines.

Toutes les équipes interviennent, à un niveau ou un autre, dans le cursus.

1.2 Interventions en première année

La majorité des membres de l’UFR intervient en appui aux équipes SIAFEE franciliennes dans un certain nombre d’enseignements de première année, soit dans des enseignements généraux, soit pour apporter, très marginalement dans ce tronc commun, sa spécificité forestière.

L’UFR assure la responsabilité et l’encadrement de deux modules intégratifs de fin d’année (3 semaines), ouverts à Nancy à une quarantaine d’étudiants : « Dynamique et gestion forestière » et « Diversité écologique des espaces naturels et forestiers ».

1.3 Enseignements de deuxième année

L’UFR assure sur le site de Nancy la responsabilité de deux cycles complets d’enseignements de deuxième année.

L’un, relève du « domaine 1 » d’AgroParisTech (productions, filières, territoires pour le développement durable) ; son objectif est la formation d’ingénieurs spécialisés dans la gestion multifonctionnelle des espaces forestiers, en associant cette séquence de deuxième année aux dominantes de troisième année développées sur le centre de Nancy et à Montpellier. Voir « parcours Forêt » sur la page du domaine.

L’autre relève du « domaine 3 » (gestion et ingénierie de l’environnement). Il associe au socle commun de domaine 3, cohérent avec les enseignements parisiens, un ensemble d’unités de cours optionnelles spécifiques, sur la gestion des espaces naturels ou sur le végétal en milieu urbain, ainsi qu’une unité d’enseignement à choix de 24h sur la gestion forestière.

En fin de deuxième année, trois thématiques sont proposées parallèlement par l’UFR pour l’unité de cours « Projet » de huit semaines : « Aménagement forestier » (avec l’équipe nancéienne du département SESG), « Protection des eaux et des zones humides en milieu forestier » (équipe Sylviculture) et « Biodiversité végétale et milieux » (équipe Écologie forestière).

1.4 Enseignements de troisième année

En troisième année, l’UFR est responsable totalement ou partiellement de trois « dominantes d’approfondissement » :

Cette dominante est adossée à la spécialité BFD du master lorrain « FAGE » (voir ci-dessous)

http://www.agroparistech.fr/Ressources-forestieres-et-filiere.html

Elle participe, au sein du département, à la création de la dominante Ingénierie des Espaces Végétalisés en Ville qui ouvrira en septembre 2013, et est responsable à ce titre de son option « foresterie urbaine » de fin de cycle.

L’UFR intervient en outre dans le domaine d’approfondissement Gestion Environnementale des Écosystèmes et Forêts Tropicales, sous la responsabilité du département SESG à Montpellier, à travers le module de formation Écologie, gestion et valorisation des forêts tropicales humides (FTH) organisé à Kourou. Ce module est suivi par une partie des étudiants du mastère spécialisé FNS (voir §2) et partiellement suivi par les étudiants du parcours tropical de la spécialité FGE du master FAGE (§3).


2- Mastère spécialisé Forêt, nature et société

Cette formation dure 13 mois. L’objectif est de former des cadres à l’analyse, au dialogue et à la prise de décision en vue de la gestion durable des ressources forestières, sur la base de l’analyse de l’état des écosystèmes arborés, de leurs productions multiples de biens et de services, de l’attente des différents utilisateurs et de l’environnement social. Ces décisions de gestion peuvent aussi bien concerner des propositions techniques, des initiatives législatives, incitatives ou fiscales, le montage de projets et l’appui à des organisations locales ; elles sont le fruit d’un processus de négociation entre les acteurs et peuvent se décliner à différentes échelles de temps et d’espace.


3- Masters

L’UFR intervient fortement à Nancy dans le master STVE à travers la mention nancéienne biologie et écologie pour la Forêt, l’Agronomie et la Gestion des Ecosystèmes (FAGE), par la participation à certains enseignements de M1 ou M2, la responsabilité de la mention (Mériem Fournier) et celle de quatre spécialités :

  • Fonctionnement et Gestion des Écosystèmes (FGE), qui comprend un parcours tropical adossé à la dominante GEEFT (Bruno Ferry) ;
  • Forest and their Environnement (FEN), dont les enseignements sont assurés en anglais, est une spécialité également proposée au master européen Erasmus Mundus European Forestry (Jean-Daniel Bontemps) ;

sites.google.com/site/forestsandtheirenvironment

  • Bois Forêt Développement durable (BFD), qui est adossée à la dominante d’approfondissement « ressources Forestières et Filière bois » (Holger Wernsdörfer) ;
  • Biologie Intégrative de l’Arbre et des plantes cultivées (BIA), pour laquelle nous organisons un module professionnalisant sur la gestion de l’arbre (Mériem Fournier)

Dans le cadre du master européen Erasmus Mundus European Forestry, l’UFR organise et encadre en outre 10 jours de la tournée de fin de M1 pour l’ensemble des étudiants (Y. Ehrhart).

Les membres de l’unité du centre de Kourou participent :

- au master Écologie, spécialité « Écologie Tropicale » de l’Université des Antilles et de la Guy- e (UAG)

- au master européen en Foresterie Tropicale et Durable
, 2ème année du master européen Erasmus Mundus – SUTROFOR (organisation en France : AgroParisTech Montpellier, département SESG).

4- École doctorale

L’UFR participe via l’UMR LERFoB aux activités de l’École Doctorale Ressources Produits Procédés Environnement (RP2E) cohabilitée entre Université de Lorraine et AgroParisTech.

Elle intervient dans les formations proposées dans le cadre du réseau Nancy- Freiburg-Zürich.

L’UFR participe sur le site de Kourou aux activités de l’École Doctorale de l’Université des Antilles et de la Guyane. Elle propose un programme de formation spécifique pour les doctorants résidant en Guyane..


Recherche

1- à Nancy
Tous les membres nancéiens de l’UFR sont intégrés à l’UMR 1092 INRA-AgroParisTech« Laboratoire d’Étude des Ressources Forêt-Bois » (LERFoB), Dir. Mériem Fournier, elle-même membre de l’UFR. Les enseignants-chercheurs de l’UFR y sont en nombre équivalent aux chercheurs INRA. La structuration de l’UFR en équipes reprend celles du LERFoB. (Voir paragraphe tableau des personnels).

Dans le contexte des changements environnementaux, le LERFoB analyse et évalue les évolutions naturelles et sylvicoles des forêts. Il apporte les bases scientifiques pour une ingénierie écologique de la production de bois, de la gestion du carbone, et de la biodiversité, incluant des objectifs patrimoniaux et des contraintes de durabilité. Il forme les cadres forestiers de demain. Les agents de l’unité sont répartis géographiquement entre le site INRA de Champenoux et le campus AgroParisTech de Nancy. Les recherches du LERFoB sont orientées vers la décision publique et la gestion, en relation avec la mission de formation de l’UFR. L’unité développe une activité soutenue en recherche et développement.

L’unité allie des compétences dans des disciplines variées : l’écologie des espèces et des communautés végétales, la modélisation et la simulation de la croissance et de la production des peuplements forestiers, la biomécanique du bois, l’architecture végétale et l’analyse statistique.

Les thèmes de recherche dans lesquels les membres de l’UFR sont impliqués sont les suivants, illustrés par nos résultats récents :

Observer, modéliser et prédire la distribution des espèces végétales et la croissance des essences forestières sur une large échelle spatiale et temporelle, en utilisant des bases de données exceptionnelles

  • Les plantes grimpent en altitude pour échapper à la sécheresse, mais ne parviennent pas par contre à suivre le changement climatique en plaine (Travaux de doctorat de J. Lenoir, R. Bertrand, encadrés par JC Gégout)
  • Il est possible de fournir des indicateurs de la qualité des sols forestiers fiables à grande échelle et fine résolution, bioindiquées par les observations de la végétation spontanée, travaux de C. Piédallu, JC Gégout, B. Jabiol en collaboration avec l’Inventaire Forestier National).
  • Les changements environnementaux récents ont été bénéfiques pour la croissance et la productivité des forêts françaises, avec des augmentations allant jusqu’à 30% en 20 ans, et de fortes disparités entre espèces et régions. Les ralentissements récents laissent entrevoir des changements de tendances (travaux de doctorat de M. Charru, P. Mérian, encadrés par JD Bontemps et F. Lebourgeois avec la collaboration de l’Inventaire Forestier National).

Modéliser les dynamiques de systèmes sylvicoles complexes, grâce à des réseaux d’expérimentation sylvicoles et de données industrielles

  • Perturber les forêts ne change guère les essences qui gagnent : contrairement à ce que l’on pensait, les grandes trouées (comme celles liées aux tempêtes) ne bénéficient guère à l’arrivée de nouvelles espèces et à l’augmentation de la biodiversité, car la compétition favorise vite les plus performantes déjà installées (travaux de R. Van Couwenberghe, E. Lacombe, JC Gégout avec C. Collet INRA).
  • Les herbes mènent la vie dure aux petits plants forestiers. Nous développons une expertise technique pour garantir le succès du renouvellement des forêts, sans herbicides et dans le contexte de plantes invasives de plus en plus agressives. (expertise de G. Falconnet et Y. Ehrhart avec C. Collet et L. Werhlen INRA)
  • Faut-il fixer plus de carbone dans des forêts peu exploitées ou au contraire encourager l’utilisation du bois pour stocker le carbone dans des constructions pérennes et substituer des matériaux et énergies issus de ressources renouvelables ? Pour répondre à cette question pas si simple, nous avons développé un outil de simulation du cycle complet « du plant à la mise en décharge ». Les risques naturels dans les forêts peu exploitées ou le bilan environnemental des produits en fin de vie impactent fortement la réponse. (Travaux de M. Fortin, du doctorat de N. Bilot encadré par H. Wernsdörfer, en collaboration avec les laboratoires de génie des procédés lorrains et la R&D forestière)

Comprendre les fonctions et qualités du bois dans l’arbre et pour les utilisateurs de matériaux, en développant des outils modernes de caractérisation

  • « Tiens-toi droit d’abord » : Les physiciens et physiologistes ont mis en évidence le sens de la rectitude des plantes. Nous avons montré que chez les arbres, ces mouvements demandent la formation de bois adapté, et sont essentiels lors de la régénération des forêts. Les arbres qui l’oublieraient au profit de la production foliaire ou la montée de sève n’auraient aucune chance d’atteindre la haute futaie. (Travaux de doctorat de G. Jaouen et M. Dassot, travaux de M. Fournier avec C. Collet et T. Constant INRA)
  • Comprendre comment les facteurs climatiques et physiologiques modifient la formation du bois est un enjeu important, peu connu des biologistes. Nos nouveaux outils d’observation montrent que les limites sont dans les vitesses de processus complexes. Pour l’arbre toujours en limite de stabilité mécanique et hydraulique, faire le bois qu’il faut reste toujours un besoin prioritaire, même en cas de stress. (Travaux de doctorat d’H. Cuny, F. Hartmann, co-encadrés par M. Fournier et C. Rathgeber, INRA)


2- à Kourou

L’équipe de Kourou est rattachée à l’UMR AgroParisTech-INRA-CIRAD-CNRS-UAG « Écologie des Forêts de Guyane » (ECOFOG), Dir . Éric Marcon, et à l’École Doctorale de l’UAG.

Le projet de l’UMR ECOFOG est d’intégrer différentes approches en écologie et sciences des matériaux pour, d’une part comprendre les relations entre biodiversité et fonctionnement des écosystèmes forestiers guyanais exploités et en évolution sous les pressions climatiques et anthropiques, d’autre part susciter l’innovation dans la valorisation des ressources forestières dans le contexte de cette forte biodiversité en tenant compte des contraintes d’utilisation liée au milieu tropical humide.


Partenaires extérieurs

L’UFR FAM développe un réseau de partenariat avec les établissements lorrains d’enseignement supérieur, dans le cadre de ses co-habilitations (Université de Lorraine) ou de doubles diplômes (ENSTIB). Elle participe au double diplôme avec l’Université de Freibourg (Allemagne) avec laquelle elle a des relations privilégiées.

Le LERFoB fait partie du pôle de compétences DGER Forêt Agroalimentaire Biologie Environnement LORraine (FABELOR), ses membres sont intégrés dans les réseaux nationaux et internationaux en sciences du sol, écologie végétale, biodiversité forestière, biomécanique végétale, sciences du bois, croissance et production forestière. Il sont également présents dans de nombreux projets partenariaux notamment avec la R&D de l’Office National des Forêts via la Chaire d’entreprise « Forêts pour demain », mais aussi avec le RMT AFORCE, l’Institut pour le Développement Forestier (IDF), l’Institut technique FCBA, l’Institut Géographique National dans sa mission d’inventaire forestier, l’ADEME et le GIP ECOFOR.
Le LERFoB participe à plusieurs actions européennes COST et cosigne un tiers de ses publications avec des partenaires étrangers. Il contribue à la structuration de la recherche régionale, notamment en participant activement à la fédération Écosystèmes Forestiers, Agroressources, Bioprocédés et Alimentation avec l’INRA et l’Université de Lorraine, et depuis 2012 au LABEX ARBRE (Advanced Research on the Biology of TRee and Forest Ecosystems).
L’UMR EcoFoG fait partie du labex Ceba qui regroupe ses partenaires scientifiques les plus importants, en Guyane et en métropole. L’Office National des Forêts est le partenaire principal pour la diffusion des résultats concernant l’écologie de la forêt tropicale : les règles de gestion de la forêt guyanaise en sont l’application sur le terrain.

AgroParisTech
16 rue Claude Bernard
F-75231 Paris Cedex 05
Tel: 33 (0) 1 44 08 18 43
Fax: 33 (0) 1 44 08 16 00
Localiser sur une carte

Se connecter
Intranet
Bureau virtuel
Annuaire, listes de diffusion
Cours en ligne AgroParisTech
Eduroam

Liens divers
Espace grand public
Actualités
Relations presse
Téléchargements
Adresses & plan d'accès
Contacts

Se repérer sur le site internet
Plan du site internet
Index des pages

Retrouvez nous sur
facebook ico twitter ico daylimotion ico Suivre la vie du site


Logo Universite Paris Saclay Logo du Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche Logo de ParisTech Logo de Agreenium


2007-2017 © AgroParisTech - Mentions légales

Haut de page