English Flag Deutsche Fahne Bandera española Bandeira brasileira Chinese flag

Le Vivant, notre vocation

Partager cette page imprimante Facebook Twitter

Spécialité : Eau et Société

Télécharger la présentation du Master Eau

- Déroulement
- Mots-Clés
- Objectifs pédagogiques, scientifiques et professionnels
- Lieux de formation
- Responsables de la spécialité
- Établissements partenaires
- Compétences cœur de métier de la spécialité
- Débouchés et emplois
- Contenu académique, structure et modalités pédagogiques
- Conditions et modalités d’amission
- Bourses d’études
- Informations complémentaires

Déroulement (Montpellier)

La spécialité de master peut s’effectuer soit sur un cycle de 2 ans (M1 + M2), soit sur un cycle d’ 1 an (M2).

Mots clés

Politiques publiques, droit de l’eau, économie, gouvernance, acteurs, gestion financière. Objectifs pédagogiques, scientifiques et professionnels

Objectifs pédagogiques, scientifiques et professionnels

Dans un contexte de raréfaction de la ressource en eau et d’accroissement de la demande des usages et de la prise en compte des écosystèmes aquatiques la gestion "équilibrée" de la ressource en eau est un enjeu qui mobilise des connaissances et des savoir faire à l’interface des sciences biophysiques et des sciences économiques, de gestion et sociales.

L’objectif de la formation est de fournir des clés de compréhension de ce qui est imposé par l’objet physique « eau » et de ce qui est construit par la société. Elle initie aussi aux outils de gestion des services d’eau ou des périmètres irrigués et aux méthodes d’intervention pour la planification concertée de la ressource. Elle s’adresse aux étudiants intéressés par les problématiques de l’eau analysées avec des outils et méthodes des sciences sociales (économie, droit, sociologie, géographie, sciences de gestion principalement). Cette spécialité est principalement à vocation recherche.

La spécialité, qui s’appuie sur des équipes d’enseignement et de recherche reconnues sur ces thèmes, bénéficie d’un environnement privilégié au sein du pôle montpelliérain, tant du point de vue scientifique qu’opérationnel.

Lieux de formation

M1 : Université de Montpellier 2 (semestre 1) , AgroParisTech-Montpellier et Montpellier SupAgro (semestre 2)
M2 : AgroParisTech-Montpellier et Montpellier SupAgro (semestre 3)

Responsables de la spécialité

Mme Sophie Richard, ICPEF (correspondante AgroParisTech)
Département Sciences Economiques, Sociales et de Gestion AgroParisTech
648, rue Jean François Breton
34090 MONTPELLIER Cedex 05
Tél. : +33 -4 67 04 71 14
sophie.richard chez agroparistech.fr

M. Patrice Garin, ICPEF (IRSTEA), responsable de la spécialité UMR G-EAU
361, rue Jean François Breton
34196 MONTPELLIER Cedex
Tél. : +33 4 67 04 63 34
patrice.garin chez irstea.fr

Mme Marie Jeanne Valony, Ingénieur (Montpellier SupAgro)
Institut des Régions Chaudes
1101, avenue Agropolis
34093 MONTPELLIER Cedex 05
Tél : + 33 (0)4 67 61 70 00
valony chez inra.supagro.fr

M. Régis Marchiaro, Maître de Conférence (Univ. Montpellier I)
39 rue de l’université
34060 MONTPELLIER Cedex 2
Tél. : +33 6 75 23 31 08
resmar chez free.fr

Établissements partenaires

Montpellier SupAgro et les Universités de Montpellier 1, 2 et 3

Unités de recherche associées :

  • UMR G-eau, Gestion de l’eau, acteurs et usages
  • UMR GRED
  • Gouvernance, risque, environnement, développement
  • UMR ART-Dev : Acteurs, Ressources et Territoires dans le développement

Compétences cœur de métier de la spécialité

  • acquérir une connaissance large et rigoureuse des enjeux et des processus gouvernant les hydrosystèmes et leurs relations avec les territoires associés,
  • identifier les acteurs concernés par un enjeu lié à l’eau ou l’aménagement du territoire, faire une synthèse du contexte juridique, économique et social de cet enjeu aux échelles locale et globale en le positionnant dans le cycle de l’eau,
  • comprendre les relations entre acteurs, percevoir les divergences de représentations et en rendre compte,
  • maîtriser des méthodologies et les outils innovants en termes i) de gestion de la ressource en eau et des services associés, ii) de représentation ou de modélisation des comportements et des stratégies des acteurs, iii) d’évaluation des conséquences des forçages externes (changements climatiques, politiques publiques agricoles et d’environnement) sur les parties prenantes, les territoires de l’eau et les milieux,
  • analyser l’économie d’un projet d’aménagement,
  • retracer l’histoire d’un territoire ou d’une controverse,
  • proposer différentes modalités de concertation et les organiser en fonction du cadre réglementaire et des parties prenantes,
  • connaître les fronts de recherche relatifs à ces domaines.

Débouchés et emplois

L’eau constitue un objet scientifique mais aussi social et économique particulier auquel sont associés de nombreux métiers (43% des emplois en environnement en France). Les chiffres de l’emploi dans ce secteur montrent une progression constante depuis 10 ans : au niveau européen le chiffre d’affaires dans le secteur de l’eau croît deux fais plus vite que le PIB. Cette progression s’explique, par exemple, par l’abaissement des normes de production de l’eau potable ou le renforcement des exigences de qualités des milieux aquatiques (Directive cadre européenne sur l’eau).

Métiers :

  • Poursuite en doctorat puis Ingénieur de recherche, Chargé de recherche ou Maître de conférence dans les instituts de recherche et établissement d’enseignement supérieur en agronomie et environnement, nationaux et internationaux
  • Chargé de mission en organismes internationaux (bailleurs, centre de recherche agronomiques internationaux, instituts spécialisés sur l’alimentation (FAO)…)
  • Responsable de service environnement en collectivité territoriale,
  • Animateur, médiateur de démarches environnementales collectives
  • Consultant en conception et évaluation de politiques publiques.

Contenu académique, structure et modalités pédagogiques

Organisation mixte linéaire/modulaire
Nombre d’heures de la formation : 700 (M1+M2)
Nombre de crédits ECTS : 120 (M1+M2)
Parcours proposés Un seul parcours proposé
Possibilité de suivre en candidats libre les UE des autres spécialités du master Eau sur Montpellier : Eau et Société, Contaminants, Eau et Santé, Eau et Ressources, Eau et Littoral

Liste des UE

M1 S1

2,5 ECTS Approches critiques de le gestion de l’eau
2,5 ECTS Anglais
2,5 ECTS Cycle de l’eau et bassin versant
2,5 ECTS Eau et agriculture : enjeux et questions scientifiques
2,5 ECTS projet bibliographique
5 ECTS De l’aménagement à la gestion du territoire*
2,5 ECTS Contaminants du milieu aquatique et développement durable
2,5 ECTS Milieu et écologie
2,5 ECTS Administration et droit de l’eau
2,5 ECTS Enjeux, acteurs et régulation de l’eau
2,5 ECTS Méthodes d’analyse de controverse
2,5 ECTS Pratiques de la participation pour la GIRE

S2

2,5 ECTS Outils et méthodes pour appréhender la dimension sociale de l’eau
2,5 ECTS Histoire
2,5 ECTS Droit de l’eau
2,5 ECTS Irrigation et développement
2,5 ECTS Evaluation économique
2,5 ECTS Statistiques
2,5 ECTS Anglais
2,5 ECTS Techniques de communication
7,5 ECTS Stage de M1

M2 S3

2,5 ECTS Gouvernance de l’eau
2,5 ECTS Eau et droit
2,5 ECTS Les métiers à l’interface eau et société
2,5 ECTS Evaluation des outils gestionnaires
2,5 ECTS Gestion financière des projets d’aménagement
2,5 ECTS Outils économiques de gestion de l’eau
2,5 ECTS Constructions de l’eau de la science et de la nature
2,5 ECTS La gestion des eaux souterraines
2,5 ECTS Simulation paysagère
2,5 ECTS Écriture scientifique
2,5 ECTS Gestion de projet
2,5 ECTS Les relations au travail
5 ECTS Projet bibliographique personnel et conférences

S4

30 ECTS Stage recherche

Modalités d’évaluation Examen écrit (1/3), projet oral (1/3), contrôle continu (1/3)

Conditions et modalités d’admission :

Conditions d’admission

Admission en M1 sur dossier :
Niveau L3 validé, dans les domaines du droit, des sciences économiques et de gestion, en histoire, anthropologie, et géographie

Admission en M2 sur dossier :
Niveau M1 validé, en école d’ingénieurs ou à l’université dans les domaines des sciences sociales, économiques et de gestion, en histoire, anthropologie, et géographie.
Modalités d’admission Année n-1 : prise de contact avec les responsables
Candidature en ligne (ouverture du portail du 1er mars au 31 mai 2014) :Candidature 2014 au master STVE

Examen des candidatures : 1ère quinzaine de juillet. Le jury de recrutement examine les dossiers de candidatures en prenant notamment en compte, le parcours antérieur, la lettre de motivation et le projet professionnel des étudiants.
Notification d’admission communiquée en juillet.
Inscription universitaire en septembre année n à AgroParisTech, Montpellier SupAgro ou Université de Montpellier 2 (selon répartition indiquée à la notification d’admission au master).

Pré-requis

  • à l’entrée en M1 : bonnes notions de base en sciences générales et appliquées (droit, économie, histoire, anthropologie, gestion et géographie, statistiques)
  • à l’entrée en M2 : - anglais, connaissances générales sur le cycle de l’eau
    - connaissances générales en sciences économiques, de gestion et sociales (méthodes d’enquête, concepts et cadres d’analyse)
    - connaissances spécifiques en SESG appliquées au domaine de l’environnement et de l’eau (droit, économie, histoire, anthropologie, gestion et géographie)
    - maîtrise d’outils scientifiques généraux (statistiques, bases de données, modélisation)
    - maîtrise d’outils facilitant la formation à la recherche (analyse bibliographique, anglais)

Bourses d’études

Formation labellisée OMJ (Office méditerranéen de la jeunesse) avec inscription Montpellier :
Supagro Bourses de vie pour les étudiants de l’INAT (Tunisie) et ENA-Meknès (Maroc)

Prendre contact avec les responsables

Les lauréats OMJ bénéficieront d’une allocation-type de frais de séjour de  :

  • Environ 1000 € par mois sur 5 mois si la mobilité validée porte sur le seul semestre de cours
  • Environ 1000 € par mois sur 10 mois si la mobilité validée porte sur le semestre de cours et le stage. Si le stage se déroule dans le pays d’origine alors le candidat n’est plus considéré en mobilité.
  • Les lauréats OMJ bénéficieront également d’une allocation forfaitaire de frais de transport à hauteur de 300€ ou 600€ pour 1 ou 2 semestres de mobilité.

Plus d’info sur : www.officemediterraneendelajeunesse.org

Dossier de candidature et pièces justificatives à rendre à la direction des études de l’ENA-Meknes ou de l’INAT avant le 04 mai 2012

Pièces à télécharger :
- Dossier de candidature
- Plaquette OMJ IAV
- Plaquette OMJ INAT

L’éligibilité requise

  • Parcours de formation et résultats obtenus (excellence académique, depuis les notes de BAC)
  • Motivation pour la mobilité (projet de recherche, employabilité en doctorat)
  • Expériences personnelles et/ou professionnelles déjà acquises
  • Lettres de recommandation

Explication détaillée de la procédure

Où obtenir des informations complémentaires ?

http://www.supagro/master-eau-societe
http://master-eau.um2.fr/
http://www.agroparistech.fr/Centre-...
http://www.montpellier.fr/2754-univ...

AgroParisTech
16 rue Claude Bernard
F-75231 Paris Cedex 05
Tel: 33 (0) 1 44 08 18 43
Fax: 33 (0) 1 44 08 16 00
Localiser sur une carte

Se connecter
Intranet
Bureau virtuel
Annuaire, listes de diffusion
Cours en ligne AgroParisTech
Eduroam

Liens divers
Espace grand public
Actualités
Relations presse
Téléchargements
Adresses & plan d'accès
Contacts

Se repérer sur le site internet
Plan du site internet
Index des pages

Retrouvez nous sur
facebook ico twitter ico daylimotion ico Suivre la vie du site


Logo du Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche Logo de ParisTech Logo de Agreenium

2007-2014 © AgroParisTech - Mentions légales

Haut de page