English Flag Deutsche Fahne Bandera española Bandeira brasileira Chinese flag

The Living, our vocation

logo de la diapo La grande école européenne d'ingénieurs dans le domaine du vivant et de l'environnement

La grande école européenne d’ingénieurs dans le domaine du vivant et de l’environnement 2010-2013 : NOUVELLE OFFRE DE FORMATION

logo de la diapo Pour relever les grands défis du XXIe siècle

Pour relever les grands défis du XXIe siècle développement durable, alimentation des hommes, gestion des ressources naturelles, gestion et préservation de l’environnement

logo de la diapo AgroParisTech

AgroParisTech propose une large palette de formations dans les champs du vivant, de l’agriculture, de l’alimentation et de l’environnement, formant les ...    lire la suite »

Share this page imprimante Facebook Twitter

Si le résultat d’une expérience est ce que l’on attendait, on a fait une mesure ; sinon, on a (peut-être) fait une découverte !

Le blog de Hervé This : http://www.agroparistech.fr/1-A-propos-de-ce-blog.html->http://www.agroparistech.fr/1-A-propos-de-ce-blog.html]

Cette phrase est du chimiste Frank Westheimer (https://en.wikipedia.org/wiki/Frank_Westheimer). Je ne suis pas certain que le « peut-être » soit de lui, et, d’autre part, je n’ai pas l’origine de la citation, qui m’a été donnée par mon ami Jean-Marie Lehn. Mais la phrase a beaucoup d’intérêt scientifique, parce qu’elle résonne avec toutes les parties du travail scientifique.

Par exemple, quand on fait une expérience pour tester une conséquence d’une théorie, on espère que la conséquence théorique sera contredite par l’expérience absolument que l’on réfute la théorie, sans quoi on ne fait pas progresser la science. On espère donc que l’expérience ne donnera pas le résultat attendu.
Là où l’on pourrait discuter la chose, c’est que, si précisément on est dans cet esprit très scientifique qui est d’attendre la réfutation, de la souhaiter, alors la réfutation est attendue… mais c’est là une finasserie.
Toutefois le passage de la réfutation à la découverte n’est généralement pas rapide. Par exemple, la "catastrophe ultraviolette", à savoir que l’émission de lumière par un corps chauffé (pensons au fer à cheval dans la forge) n’était pas conforme à la théorie d’avant la mécanique quantique, n’a pas immédiatement conduit à la découverte de cette dernière, par Max Planck ! Il a fallu beaucoup de travair pour passer de la contradiction entre l’expérience et la théorie, à une théorie nouvelle. Oui, hélas, l’expérience qui ne donne pas le résultat attentu ne donne pas immédiatement la découverte. Une expérience qui ne donne pas le résultat attendu nous dit seulement que la théorie en cours ne prévoit pas bien le phénomène, et qu’il y a quelque chose à chercher. Mais cela, nous le savions par principe !
J’insiste : par principe, nous devons absolument savoir, ne jamais oublier, qu’aucune théorie n’est juste. Toutes les théories sont des descriptions insuffisantes de la réalité, que nous nous évertuons à améliorer.
Tout cela étant dit, la phrase de Westheimer est merveilleuse, comme toutes les phrases qui ont l’apparence du vai pour nous, pour toutes ces phrases qui nous prennent dans le sens du poil, mais il vaut mieux y penser un peu et s’apercevoir que même si nous continuons à les apprécier, nous avons mieux à faire que les gober béatement.
Réfutons !

AgroParisTech
16 rue Claude Bernard
F-75231 Paris Cedex 05
Tel: 33 (0) 1 44 08 18 43
Fax: 33 (0) 1 44 08 16 00
Map

Connect
Intranet
Bureau virtuel
Annuaire, listes de diffusion
Cours en ligne AgroParisTech
Eduroam

Related Links
Open space
News
Presse
Download
Address & Location
Contacts


Site Map
A-Z Index

Follow Us
facebook ico twitter ico daylimotion ico Follow site activity


Logo Universite Paris Saclay Logo du Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche Logo de ParisTech Logo de Agreenium


2007-2017 © AgroParisTech - Disclaimer

Scroll to top