English Flag Deutsche Fahne Bandera española Bandeira brasileira Chinese flag

Le Vivant, notre vocation

Partager cette page imprimante Facebook Twitter

Production et innovation dans les systèmes techniques végétaux

PIST

Télécharger la fiche descriptive

MOTS CLES

Productions végétales, protection intégrée, sélection variétale, agro-écologie, qualité des produits, biomasse-énergie, conception de systèmes innovants, développement, génétique et amélioration des plantes

RESPONSABLES DE LA FORMATION (DEPARTEMENT)

Marianne LE BAIL (SIAFEE) et Philippe BRABANT (SVS)

EQUIPES AGROPARISTECH IMPLIQUEES ET INTERVENANTS EXTERIEURS

Interne :

Département SIAFEE : UFR Biophysico-chimie des Sols et des Eaux ; Décision, Exploitations, Filières ; Diagnostic et conception des Itinéraires techniques et des Systèmes de Culture ; Dynamique des Milieux et Organisations Spatiales ; Fonctionnement du peuplement végétal

Département SVS : UFR Génétique évolutive et amélioration des plantes ; Pathologie végétale et protection des plantes

Département SESG : UFR d’Economie et gestion des entreprises ; Economie, gestion et politiques publiques ; Sociologie

Département MMIP : UFR de Mathématiques

Externe :

Pôles agronomiques : INRA, Agrotransferts, CIRAD Professionnels semenciers, coopératives et négoces, industriels de première transformation, Distribution alimentaire, Interprofessions et instituts de différentes filières, Chambres régionales et départementales …

LOCALISATION

Paris

CONTEXTE ET OBJECTIFS

La dominante traite en particulier :

  • des questions de qualité des produits et des manières de produire en relation avec les filières (de la semence à l’industrie ou au marché en circuit court)
  • des effets des actes techniques sur l’environnement et de la recherche de solutions moins polluantes, moins énergivores et plus respectueuses de la biodiversité
  • de la multiplication des innovations technologiques et techniques qui concourent notamment à la diversification des modes d’agriculture (raisonnée, intégrée, écologiquement intensive, biologique)
  • de la prise en compte simultanée de ces différentes finalités dans les territoires de production (gestion multicritère)
  • des modalités de transfert entre échelles (s’adapter localement et raisonner les effets globaux)
  • des mutations dans les modalités de R&D où s’opère un double mouvement, de sophistication des méthodes scientifiques (en génétique, en phytopathologie et en agronomie), et d’ouverture vers une conception participative du développement pour accompagner les acteurs vers de nouveaux systèmes techniques.

COMPETENCES, CŒUR DE METIER DE LA SPECIALITE

Le parti pris de cette formation est double :

  • renforcer les compétences en agronomie, sciences du milieu, amélioration et protection des cultures, sciences de l’ingénieur (statistique, outils de l’analyse spatiale, modélisation, analyse des organisations économiques et sociales)
  • viser l’acquisition de savoir-faire pluri-disciplinaires et professionnalisants dans l’un des deux domaines suivants : l’amélioration des plantes et la conception de systèmes de production compatibles avec le développement durable

DEBOUCHES ET EMPLOIS

  • R&D des entreprises d’amont et d’aval de la production, des chambres et des instituts spécialisés par filières (sélection, phytopharmacie, lutte biologique, industriels de la transformation des plantes, coopératives…),
  • Gestion de la production végétale (conseil et expérimentation du développement agricole…)
  • Gestion de l’approvisionnement des entreprises de transformation et commercialisation des produits végétaux (services Qualité-filière, Appro, Débouchés, achats…),
  • Sélection végétale (étude de diversité, recherche de gènes d’intérêt, création variétale, production, distribution de semences…),
  • Certification de la qualité (audit, assurances, interprofession…).

RECRUTEMENT

Effectifs et mode de candidature

M1 validé des établissements d’enseignement supérieur agricole

Prérequis éventuels

Non

CONTENU ACADEMIQUE, STRUCTURE ET MODALITES PEDAGOGIQUES (CREDITS ECTS)

Mixte avec un ensemble d’enseignements soigneusement coordonnés au long de l’année

Tronc commun

L’année comprend une partie académique de 23 semaines du 5 septembre à fin février, organisée en 5 ensembles pédagogiques, suivie d’un stage de six mois.

En septembre, un module introductif (75h - 3 crédits) est organisé autour de l’analyse d’une filière en pleine mutation de taille restreinte et localisée (le lin en Haute-Normandie, le chanvre en Vendée, la moutarde en Bourgogne…). Sur un temps court les étudiants peuvent en appréhender les enjeux et rencontrer différents types d’acteurs (agriculteurs, industriels, organismes de collecte et stockage, développement agricole …). Ils identifient par le biais d’un jeu de rôle les questions que cette filière pose à l’agronome et au sélectionneur. Puis une journée est consacrée à des conférences par trois grands témoins (agriculteur, chercheur, sélectionneur) sur les enjeux en matière d’innovation dans les productions végétales. Cette journée introduit un séminaire sur cette question pour mettre en perspective la dominante.

Deux types d’approfondissement des connaissances et des méthodes occupent ensuite l’essentiel du temps jusqu’à Noël :

Trois modules (51h00 - 2 crédits) sont axés sur les disciplines spécifiques de la dominante :
-  Gestion de la composante biologique, systèmes de culture et risques environnementaux ;
-  Amélioration des plantes et Ecophysiologie au service de l’ingénierie végétale ;
-  Mise au point de programmes de protection intégrée des cultures, conception et évaluation des systèmes de culture.

Des modules consacrés aux sciences de l’ingénieur et aux sciences économiques et sociales, mobilisant ces disciplines pour approfondir les compétences acquises en second cycle sous un angle adapté à la spécialisation (entre 21 et 36 h soit 1 ou 1,5 crédits)
-  Statistique,
-  Spatialisation
-  modélisation
-  Analyse des organisations économiques et Sociales
-  Anglais

Parcours proposés

Entre janvier et février les étudiants auront à choisir entre deux options (10 crédits).

  • Option « Améliorer les plantes »

L’objectif est de compléter la formation de base des étudiants par un enseignement de haut niveau en génétique et amélioration des plantes pour les différents métiers de la filière « semences et plants » en recherche, développement, production et commercialisation.

Les débouchés privilégiés sont les métiers de la sélection et de la création variétale, de la production et de la distribution des semences, de l’expérimentation et du développement de nouveaux produits, des biotechnologies appliquées à l’amélioration des plantes, du contrôle de la qualité et de la technologie des semences, de l’évaluation et de la gestion des ressources génétiques.

L’enseignement comprend deux blocs : un bloc biotechnologie, génomique et physiologie des semences, et un bloc diversité des espèces cultivées et outils de la sélection.

  • Option « Gérer et Accompagner L’Evolution des Systèmes techniques » (CIGALES)

L’objectif est de parfaire les capacités d’action des étudiants pour intervenir dans les dispositifs visant à inscrire les territoires agricoles dans un développement durable. Cette option vise à faire acquérir aux étudiants des méthodes et des savoir-faire sur :

-  la gestion des manières de produire à l’interface des territoires et des filières (qualité des produits et des manières de produire),
-  l’adaptation de ces systèmes aux changements globaux (climatiques par exemple) ou prescrits par la société (réglementations agro-environnementales)
-  l’accompagnement des innovations techniques et organisationnelles à travers une mise en situation professionnelle. Exemple de thèmes traités : accompagnement des techniques sans travail du sol ; adaptation aux réglementations sur les pesticides ; coexistence entre des cultures issues de la transgénèse et des cultures conventionnelles ; articulation entre production de biomasse et efficience énergétique des filières …..

Stage

Les sujets de stage de fin d’étude font l’objet d’un tri rigoureux de la part du corps enseignant, qui veille à ce que les sujets retenus correspondent à un véritable travail d’ingénieur. Le stage fait l’objet d’un mémoire (15 ECTS) défendu lors d’un oral (15 ECTS).

Projet

Un projet d’ingénieur intégré aux options (75h entre novembre et février - 5 crédits), par groupes d’étudiants traite une question posée par un professionnel. Un petit groupe d’étudiant(e)s encadré par un(e) enseignant-chercheur examine le problème, définit sa démarche pour une analyse diagnostic et la recherche de solutions. Les propositions argumentées font l’objet d’une soutenance orale en anglais et d’un court mémoire.

Modalités d’évaluation

Chaque module fait l’objet d’une évaluation. Les modules sont rassemblés par groupes de modules compensables pour l’obtention desquels il faut avoir 10 de moyenne sans notes inférieures à 6. Sinon des modalités de rattrapage sont prévues.

Plaquette descriptive

Fiche emploi

Fiche projet

AgroParisTech
16 rue Claude Bernard
F-75231 Paris Cedex 05
Tel: 33 (0) 1 44 08 18 43
Fax: 33 (0) 1 44 08 16 00
Localiser sur une carte

Se connecter
Intranet
Bureau virtuel
Annuaire, listes de diffusion
Cours en ligne AgroParisTech
Eduroam

Liens divers
Espace grand public
Actualités
Relations presse
Téléchargements
Adresses & plan d'accès
Contacts

Se repérer sur le site internet
Plan du site internet
Index des pages

Retrouvez nous sur
facebook ico twitter ico daylimotion ico Suivre la vie du site


Logo du Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche Logo de ParisTech Logo de Agreenium

2007-2014 © AgroParisTech - Mentions légales

Haut de page
GoogleNews