English Flag Deutsche Fahne Bandera española Bandeira brasileira Chinese flag

Le Vivant, notre vocation

logo de la diapo La grande école européenne d'ingénieurs dans le domaine du vivant et de l'environnement

La grande école européenne d’ingénieurs dans le domaine du vivant et de l’environnement 2010-2013 : NOUVELLE OFFRE DE FORMATION

logo de la diapo Pour relever les grands défis du XXIe siècle

Pour relever les grands défis du XXIe siècle développement durable, alimentation des hommes, gestion des ressources naturelles, gestion et préservation de l’environnement

logo de la diapo AgroParisTech

AgroParisTech propose une large palette de formations dans les champs du vivant, de l’agriculture, de l’alimentation et de l’environnement, formant les ...    lire la suite »

Partager cette page imprimante Facebook Twitter

Les évidences a posteriori

Une évidence, c’est une évidence : quelque chose qui saute à l’esprit, que l’on comprend immédiatement. De ce fait, une évidence a posteriori semble être un oxymore, une sorte de contradiction. Pourtant ces évidences a posteriori existent bel et bien, comme on va le voir.

Le premier exemple que j’ai rencontré est celui de la cuisine note à note, cette cuisine faite de composés, au lieu que les ingrédients des mets soient les classiques fruits, légumes, viandes, poissons, oeufs...
Quand j’ai pensé cette cuisine pour la première fois, en 1994, je me suis fait peur à moi-même, alors que je suis physico-chimiste depuis l’âge de six ans, époque à laquelle je faisais déjà des "limonades chimiques" à partir d’acide citrique et de bicarbonate de sodium. Oui, quand j’ai osé envisager cette cuisine pour la première fois, je me considérais comme un provocateur quasi insensé. J’avais le très clair sentiment d’exagérer, et, d’ailleurs, j’exagérais, puisque j’ai reçu des lettres d’injures, d’une part, et puisque je me suis senti obligé de retirer cette proposition à l’aube de l’an 2000, quand le public craignait un grand bug.
Pourtant, 20 ans plus tard, la proposition me paraît absolument évidente, et je ne comprends même plus mes réticences d’alors, tant l’idée de construire des plats avec des composés me semble maintenant naturelle. Non seulement naturelle, mais indispensable du point de vue technique, social, économique, nutritionnel, etc. L’idée était évidente... mais seulement a posteriori !
Récemment j’ai retrouvé un autre cas, à propos de tests statistiques que j’expliquais à de jeunes amis. J’avais écrit un cours où j’expliquais un test. Mon explication me semblait parfaitement claire, mais l’expérience m’a montré que mes amis avaient du mal. Pour moi, la clarté était absolue, parce que tous les mots nécessaires étaient présents ; toutes les définitions étaient données, dans le bon ordre, avec des enchaînements parfaitement logiques. Pourtant mes jeunes amis ne s’y retrouvaient plus dans la série d’informations qui était donnée, et telle information élémentaire figurant en début de document échappait à leur souvenir quand ils arrivaient en fin de texte. Tout était pourtant évident, clair, logique, et quand je leur ai montré la phrase qui leur manquait (et qui, je le répète, était pourtant présente en début de document), alors tout s’est éclairé pour eux. L’information était présente ; il n’y avait pas de difficulté intellectuelle dans l’enchaînement logique des étapes, et il leur manquait seulement d’embrasser la totalité des explications, ou, au moins, de rapprocher les explications du début des explications de la fin. Une fois ce rapprochement fait, mes amis ont convenu que la question était évidente, et ils n’ont plus vu les difficultés. Là encore, il y avait une évidence a posteriori.
Les évidences a posteriori sont des objets intellectuels fascinants, et je ne peux m’empêcher de penser que leur analyse conduirait à des progrès pédagogiques importants. C’est pourquoi j’invite tous mes collègues, et aussi tous les étudiants, à se pencher sur cette question afin que, collectivement, nous parvenions à identifier les circonstances où des explications particulières doivent être données, à imaginer des modes de présentation où d’explication qui éviteraient les évidences a posteriori et les remettraient à leur place : a priori  !

AgroParisTech
16 rue Claude Bernard
F-75231 Paris Cedex 05
Tel: 33 (0) 1 44 08 18 43
Fax: 33 (0) 1 44 08 16 00
Localiser sur une carte

Se connecter
Intranet
Bureau virtuel
Annuaire, listes de diffusion
Cours en ligne AgroParisTech
Eduroam

Liens divers
Espace grand public
Actualités
Relations presse
Téléchargements
Adresses & plan d'accès
Contacts

Se repérer sur le site internet
Plan du site internet
Index des pages

Retrouvez nous sur
facebook ico twitter ico daylimotion ico Suivre la vie du site


Logo Universite Paris Saclay Logo du Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche Logo de ParisTech Logo de Agreenium


2007-2017 © AgroParisTech - Mentions légales

Haut de page