English Flag Deutsche Fahne Bandera española Bandeira brasileira Chinese flag

Le Vivant, notre vocation

logo de la diapo La grande école européenne d'ingénieurs dans le domaine du vivant et de l'environnement

La grande école européenne d’ingénieurs dans le domaine du vivant et de l’environnement 2010-2013 : NOUVELLE OFFRE DE FORMATION

logo de la diapo Pour relever les grands défis du XXIe siècle

Pour relever les grands défis du XXIe siècle développement durable, alimentation des hommes, gestion des ressources naturelles, gestion et préservation de l’environnement

logo de la diapo AgroParisTech

AgroParisTech propose une large palette de formations dans les champs du vivant, de l’agriculture, de l’alimentation et de l’environnement, formant les ...    lire la suite »

Partager cette page imprimante Facebook Twitter

Faut-il être inquiet pour faire de la science ?

"Il faut être inquiet pour faire de la science" : Voila la déclaration que me fait un ami … inquiet, et, évidemment je ne peux m’empêcher de discuter la chose, car elle résonne avec un vieux souvenir : il y a plusieurs années, on m’a déjà prétendu la même chose pour la,philosophie, ou encore pour l’art. Ceux qui soutiennent cette idée expliquent que l’inquiétude conduit à s’interroger sans cesse, ce qui est un bon facteur de création. Or il y a création en art comme en sciences, par exemple.
Mais est-il vrai que tous les scientifiques sont inquiets ? La réponse est non : je connais d’excellents scientifiques, lauréats du prix Nobel, qui ne sont absolument pas inquiets, mais, au contraire qui font leur travail dans une grande allégresse, dans une grande quiétude. Évidemment, si l’on n’est pas très bon en sciences ou en art, il y a des raisons d’être inquiet ;-). Ce n’est pas la seule possibilité : on peut aussi penser à des individus inquiets par nature et qui feraient de la science… mais on peut très bien considérer de même des individus très heureux qui font également de la science.
Le bonheur de faire de la science, tout comme l’inquiétude, conduit à une activité soutenue, et donc, pourvu qu’il y ait de la méthode, de d’intelligence, de la méthode, conduit à des résultats notables. Devrait-on dire alors « préoccupé » ? Là encore, il y a une connotation qui n’est pas juste. Devrait-on dire "soucieux" ? Là encore, il y a du souci, ce qui n’est pas juste. Devrait-on dire « intéressé » ? La piste semble meilleure ; continuons dans cette direction en proposant "passionné". Et là, l’histoire des sciences nous montre que bien des grands scientifiques du passé l’étaient. Cette même histoire des sciences ne fait pas, au moins pour les sciences chimiques, état de grands scientifiques inquiets, de sorte que je crois que nous pouvons définitivement réfuter nos amis inquiets et proposer aux jeunes scientifiques un état de bonheur qui soit aussi une condition de succès. Une jeune scientifique peut ainsi « choisir » d’être inquiet ou passionné, mais si j’avais le choix (je ne l’ai pas... et l’on pressent quelle est mon option involontaire), je crois que je prendrais la seconde option.

AgroParisTech
16 rue Claude Bernard
F-75231 Paris Cedex 05
Tel: 33 (0) 1 44 08 18 43
Fax: 33 (0) 1 44 08 16 00
Localiser sur une carte

Se connecter
Intranet
Bureau virtuel
Annuaire, listes de diffusion
Cours en ligne AgroParisTech
Eduroam

Liens divers
Espace grand public
Actualités
Relations presse
Téléchargements
Adresses & plan d'accès
Contacts

Se repérer sur le site internet
Plan du site internet
Index des pages

Retrouvez nous sur
facebook ico twitter ico daylimotion ico Suivre la vie du site


Logo Universite Paris Saclay Logo du Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche Logo de ParisTech Logo de Agreenium


2007-2017 © AgroParisTech - Mentions légales

Haut de page