English Flag Deutsche Fahne Bandera española Bandeira brasileira Chinese flag

AgroParisTech

Le Vivant, notre vocation

Partager cette page imprimante Facebook Twitter

Emploi jeunes diplômés - Enquête 2011

Résultat de l’enquête 2011 sur l’insertion des jeunes diplômés

L’enquête a été réalisée en février 2011 sur les deux dernières promotions sorties (2009 et 2010).
Pour télécharger le fichier pdf, cliquez ici

Les taux de réponses des 3 cursus sont satisfaisants. Les réponses obtenues constituent donc une bonne représentation de la situation des jeunes sortants y compris pour 2009. En effet, 72 % en moyenne des jeunes diplômés ont répondu à l’enquête (soit au total 480 réponses).

Avant-propos

Les promotions des cursus ingénieurs agronome et des industries agricoles et alimentaires comptent davantage de femmes que d’hommes tandis que les promotions des ingénieurs forestiers sont plus masculines.

Situation des ingénieurs

  • Le taux net d’emploi.
    Le taux net d’emploi des jeunes diplômés 3 mois après la sortie de l’école est de 79 % et de 90 % à 1 an et 3 mois après la sortie de l’école.
  • En activité professionnelle.
    63% des jeunes diplômés sont en activité professionnelle. Plus précisément : 60% des ingénieurs agronomes, 62% des ingénieurs des industries agroalimentaires et 83% des ingénieurs forestiers sont en activité professionnelle. Le volontariat international en entreprise (VIE) est assez peu utilisé, 3% pour les ingénieurs agronomes, 1% pour les ingénieurs des industries agricoles et alimentaires et aucun ingénieur forestier.
  • En poursuite d’étude.
    7% des jeunes diplômés poursuivent leurs études. 6% chez les ingénieurs agronomes, 4% chez les ingénieurs forestiers et 15% chez les ingénieurs des industries agricoles et alimentaires.
  • En thèse.
    14% des jeunes diplômés poursuivent par une thèse, 16% chez les ingénieurs agronomes, 10% chez les ingénieurs des industries agricoles et alimentaires et 4% chez les ingénieurs forestiers.
  • En recherche d’emploi.
    12% des ingénieurs, 13% chez les ingénieurs agronomes, 11% chez les ingénieurs des industries agricoles et alimentaires et 7% chez les ingénieurs forestiers, sont en recherche d’emploi.
  • Délais de recherche d’emploi.
    Parmi les jeunes diplômés d’AgroParisTech, de la promotion 2009, en activité professionnelle, la moitié ont signé leur contrat de travail avant d’être disponibles. Seuls 15% ont mis plus de 4 mois à trouver un emploi.

Typologie des entreprises qui recrutent

Secteurs d’activités

Les principaux secteurs d’embauche des ingénieurs AgroParisTech sont l’agroalimentaire (20%), le développement/aménagement/environnement/paysage (15%), l’administration (Etat, collectivités) (12%), les industries pharmaceutiques/cosmétique/biotechnologies (11%), le conseil (9%), les organisations professionnelles agricoles (7%), les bureaux d’études et cabinets d’expertise (6%).
Ces données globales cachent une disparité suivant les cursus.

  • Les deux secteurs d’embauches des ingénieurs agronomes arrivant en tête sont l’agroalimentaire (17%) et le développement/aménagement/environnement/paysage (15%).
  • La grande majorité, 48% des ingénieurs des industries agricoles et alimentaires, travaillent dans les industries agroalimentaires et 15% dans le secteur des bureaux d’études et cabinets d’expertise.
  • Les ingénieurs forestiers rentrent principalement dans l’administration (Etat, collectivités) (49%), mais 30% travaillent dans le développement/aménagement/environnement/paysage.

Taille de l’entreprise

On observe des profils d’entreprises bien distincts selon les cursus.

  • Les ingénieurs agronomes sont 58% dans les grands groupes (>500 salariés), 22% dans les petites structures et 20% dans les entreprises de taille moyenne.
  • Les ingénieurs des industries agricoles et alimentaires intègrent en grande majorité des grands groupes (75%).
  • Les ingénieurs forestiers sont employés en majorité dans les grandes structures (45%), ensuite dans des petites structures (38%) et enfin dans des structures de taille moyenne (17%).

Privé ou public ?

On observe une répartition entre le public et le privé bien distincte selon les cursus.

  • Les ingénieurs agronomes sont à plus de 70% dans le privé.
  • Les ingénieurs des industries agricoles et alimentaires sont pour leur quasi-totalité dans le secteur privé.
  • Les ingénieurs forestiers sont majoritairement employés dans le secteur public, à plus de 70% .

Fonctions occupées

Les principales fonctions occupées par les jeunes diplômés sont liées aux métiers de la recherche et développement (R&D)/études/projets (38%), suivi par ceux du développement durable/environnement en entreprise (10%), de la Direction, gérance, administration, gestion, organisation (10%), de la production et conseil agricole, forestier et vétérinaire (8%) et des achats, approvisionnement, logistique (7%).

  • Les ingénieurs agronomes occupent pour la majorité d’entre eux des fonctions liées à la R&D/études/projets suivies par les métiers du développement durable/environnement en entreprise. La diversité des fonctions occupées par les ingénieurs agronomes est plus importante que pour les deux autres cursus.
  • Les ingénieurs des industries agricoles et alimentaires se répartissent entre trois fonctions prédominantes relatives à la R&D/études/projets, l’achat approvisionnement logistique et le service connexe à la production : qualité, contrôle.
  • Les ingénieurs forestiers occupent pour la majorité d’entre eux des fonctions liées à la R&D/études/projet, suivies par les métiers de Direction, gérance, administration, gestion, organisation et ensuite la production et conseil agricole, forestier et vétérinaire.

Lieu de travail

  • 52% des jeunes diplômés travaillent en région parisienne et 44% dans les autres régions françaises.
  • Seulement 4% des jeunes travaillent à l’étranger. L’Europe est la principale destination et plus précisément la Suisse et la Belgique.

Les contrats

Les salaires

Les salaires des ingénieurs sont très variés, dépendant du type d’entreprise (ONG, entreprises publiques ou entreprises privées), du secteur d’activité, de la fonction occupée et du pays ; ils se situent dans une fourchette large comprise entre 15K€ et 78K€ bruts.

CDD ou CDI ?

Pour les promotions 2009 et 2010 confondues :

  • Les ingénieurs agronomes sont à 62% en CDI et 35% en CDD.
  • Les ingénieurs des industries agricoles et alimentaires à 69% en CDI et 28% en CDD.
  • Les ingénieurs forestiers quant à eux sont 28% en CDI, 56% en CDD mais 14% sont fonctionnaires.

AgroParisTech
16 rue Claude Bernard
F-75231 Paris Cedex 05
Tel: 33 (0) 1 44 08 18 43
Fax: 33 (0) 1 44 08 16 00
Localiser sur une carte

Se connecter
Intranet
Bureau virtuel
Annuaire, listes de diffusion
Cours en ligne AgroParisTech
Eduroam

Liens divers
Espace grand public
Actualités
Relations presse
Téléchargements
Adresses & plan d'accès
Contacts

Se repérer sur le site internet
Plan du site internet
Index des pages

Retrouvez nous sur
facebook ico twitter ico youtube ico daylimotion ico Suivre la vie du site


Logo Universite Paris Saclay Logo du Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche Logo de ParisTech Logo de Agreenium


2007-2017 © AgroParisTech - Mentions légales