English Flag Deutsche Fahne Bandera española Bandeira brasileira Chinese flag

AgroParisTech

Le Vivant, notre vocation

Partager cette page imprimante Facebook Twitter

Emploi jeunes diplômés - Enquête 2015

Résultat de l’enquête 2015 sur l’insertion des jeunes diplômés

Insertion professionnelle des jeunes diplômés Ingénieurs et Masters
Résultats de l’enquête CGE 2015 (Conférence des Grandes Écoles)

En français, ici

In english, here

L’enquête a été réalisée en Mars 2015 sur les deux dernières promotions sortantes d’AgroParisTech (2013 et 2014) des cursus ingénieurs et masters. C’est au total 756 réponses qui ont été analysées statistiquement, correspondant à un taux de réponses moyen de 78 % (72 % pour la promotion 2013 et 84 % pour la promotion 2014).

La formation AgroParisTech et les nouveaux cursus.

AgroParisTech est une école formant des ingénieurs en sciences du vivant, née de la fusion en 2007 de trois écoles : l’Institut national agronomique de Paris-Grignon, de l’École nationale supérieure des industries agricoles et alimentaires, et de l’École nationale du génie rural, des eaux et des forêts. Deux grands types de cursus sont proposés aux futurs diplômés : le cursus ingénieur (3 ans) sur concours qui se structure autour de 4 grands domaines du vivant - « productions durables, filières, territoires pour le développement durable », « ingénierie des aliments, biomolécules et énergie », « gestion et ingénierie de l’environnement », « ingénierie et santé : homme, bioproduits, environnement » - et propose en dernière année des spécialisations variées et le cursus master (2 ans) qui s’effectue après l’obtention d’une licence et propose là encore des branches variées dans le domaine du vivant. Les étudiants ayant suivi le cursus ingénieur pendant deux ans peuvent choisir de rejoindre le cursus master en dernière année. La formation ainsi structurée offre d’avantage de pluridisciplinarité aux seins des différents cursus et couvre encore plus largement les enjeux liés au vivant.

Situation des diplômés en mars 2015

En mars 2015, 74 % des ingénieurs sont « en emploi » : 60 % en activité professionnelle, 12 % en thèse et 2 % en volontariat, contre 61 % pour les masters dont 37 % en activité professionnelle, 22 % en thèse 1 % en création d’entreprise et 1 % en volontariat.
47 % des ingénieurs ont trouvé cet emploi avant la sortie de l’école, 27 % en moins de deux mois après la sortie de l’école et 23% ont mis entre 2 et 6 mois. Pour les masters, ils sont 33 % à trouver cet emploi avant la sortie de l’école. 32 % le trouvent en moins de deux mois après la sortie de l’école et 24 % entre 2 et 6 mois.

Les secteurs et les structures qui recrutent

Les secteurs d’embauche des diplômés sont très variés et aucun secteur ne se distingue vraiment pour les ingénieurs. Pour les masters, le secteur public et de la recherche semble être celui qui recrute le plus.
Les principaux secteurs d’embauche des ingénieurs pour les deux dernières promotions sortantes sont le conseil (15 %) et les industries agroalimentaires (13 %), suivi du secteur public administratif (11 %) et du domaine du développement, de l’aménagement, de l’environnement et du paysage ainsi que des organisations professionnelles agricoles (10 %).
Un diplômé Master sur cinq rejoint l’enseignement et/ou la recherche publique ou privée. Les autres principaux secteurs d’embauche sont le secteur public administratif (14 %) et le domaine du développement, de l’aménagement, de l’environnement et du paysage (13 %).

60 % des structures qui recrutent les ingénieurs sont des grands groupes (>500 salariés) contre 41 % pour les masters. 21 % des ingénieurs sont dans des petites structures (<50 salariés) et 19 % dans des structures de taille moyenne. Pour les masters, 29 % sont dans des structures de petite taille et 30 % dans des structures de taille moyenne.

67 % des ingénieurs en activité ou en volontariat travaillent dans le privé et 33 % dans le public ou assimilé. Les masters ont plus tendance à être embauchés dans le public que les ingénieurs (48 % des diplômés). 52 % des diplômés master travaillent dans des structures privées.

Les fonctions occupées par les diplômés

Les diplômés occupent des fonctions variées mais pour les deux cursus c’est environ un sur cinq qui occupent un poste d’études, R&D et de projets (23 % pour les ingénieurs et 19 % pour les masters). Les autres principales fonctions occupées par les diplômés ingénieurs sont dans la production et le conseil agricole et forestier (12 %) puis dans la direction, la gestion et l’administration (11 %) et le développement durable en entreprise (11 %). Pour les masters, la deuxième fonction qu’ils occupent est dans la recherche publique et l’enseignement (15 %) suivi de la direction, la gestion et l’administration (14 %) et le développement durable en entreprise (14 %).

Pour les diplômés en activité professionnelle, 52 % chez les ingénieurs occupent un poste en CDI contre 35 % chez les masters. 34 % des ingénieurs occupent un poste en CDD contre 49 % chez les masters. Les autres postes occupés sont des postes en Intérim (1 % des masters et ingénieurs), de fonctionnaires (5 % des ingénieurs et 8 % des masters) et d’autres postes type VIE (Volontariat international en entreprise).

Les salaires

La rémunération moyenne annuelle des diplômés ingénieur est de 34k€ bruts et de 29k€ bruts pour les masters, dans une fourchette allant de 8 k€ (à l’étranger) à 85 k€. Cette rémunération est significativement plus élevée en entreprise privée (35 k€ bruts en moyenne) et un peu moins élevée pour les diplômés non salariés (21 k€ en moyenne).

La localisation géographique

Les diplômés en emploi sont essentiellement basés en Île-de-France et en France (respectivement 46 % et 87 % pour les ingénieurs et 52 % et 82 % pour les masters). Les masters sont plus basés à l’étranger que les ingénieurs, et notamment dans des pays hors Union Européenne.

Les pays étrangers dans lesquels sont basés les diplômés sont variés : On retrouve des pays d’Asie (Chine, Singapour, Cambodge, Malaisie, Laos, Philippines, Japon, Viet Nam), d’Océanie (Nouvelle Zélande, Australie), d’Amérique du Nord (USA) et du Sud (Brésil, Pérou, Salvador, Mexique) et d’Afrique (Algérie, Madagascar, Sénégal, Maroc, Malawi, Côte d’Ivoire). En Europe, les diplômés sont essentiellement basés en Suisse, Belgique, Allemagne et Royaume-Uni.

Le niveau de satisfaction des diplômés 2014 par rapport à leur emploi

Les diplômés ont noté sur une échelle de 1 à 5 leur satisfaction par rapport à 5 aspects de leur emploi. Dans l’ensemble, le niveau de satisfaction est plutôt bon (entre 3,5 et 4,5 et aux alentours de 4,5 pour les relations avec les collègues). Le niveau de rémunération semble être ce qui satisfait le moins les diplômés mais celui-ci reste quand même assez bon (autour de 3,5).

AgroParisTech
16 rue Claude Bernard
F-75231 Paris Cedex 05
Tel: 33 (0) 1 44 08 18 43
Fax: 33 (0) 1 44 08 16 00
Localiser sur une carte

Se connecter
Intranet
Bureau virtuel
Annuaire, listes de diffusion
Cours en ligne AgroParisTech
Eduroam

Liens divers
Espace grand public
Actualités
Relations presse
Téléchargements
Adresses & plan d'accès
Contacts

Se repérer sur le site internet
Plan du site internet
Index des pages

Retrouvez nous sur
facebook ico twitter ico youtube ico daylimotion ico Suivre la vie du site


Logo Universite Paris Saclay Logo du Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche Logo de ParisTech Logo de Agreenium


2007-2017 © AgroParisTech - Mentions légales