English Flag Deutsche Fahne Bandera española Bandeira brasileira Chinese flag

Le Vivant, notre vocation

logo de la diapo La grande école européenne d'ingénieurs dans le domaine du vivant et de l'environnement

La grande école européenne d’ingénieurs dans le domaine du vivant et de l’environnement 2010-2013 : NOUVELLE OFFRE DE FORMATION

logo de la diapo Pour relever les grands défis du XXIe siècle

Pour relever les grands défis du XXIe siècle développement durable, alimentation des hommes, gestion des ressources naturelles, gestion et préservation de l’environnement

logo de la diapo AgroParisTech

AgroParisTech propose une large palette de formations dans les champs du vivant, de l’agriculture, de l’alimentation et de l’environnement, formant les ...    lire la suite »

Partager cette page imprimante Facebook Twitter

Comment introduire des protéines dans une purée de carottes ?

Comment introduire des protéines dans une purée de carottes ? Avant d’introduire des protéines dans une purée de carottes, il faut se demander pourquoi on peut vouloir cet objectif. La question est que les personnes âgées sont souvent mal nourries, et manquent parfois de protéines, que l’on trouve dans les viandes, dont elles ne veulent pas ou qu’elles ne peuvent plus manger. De ce fait, introduire des protéines dans une préparation très molle, telle une purée de carottes, a un véritable intérêt.
Comment s’y prendre ? D’abord il faut savoir que l’on peut se procurer des protéines végétales sous la forme d’une poudre blanche : elles proviennent du pois, de la féverole, des lentilles, du blé… L’ennui, c’est que le simple ajout de cette poudre donne une impression râpeuse, pas agréable, et qu’il est bon de vouloir éliminer cette sensation. Pourquoi le râpeux ? Là on se souviendra que, chez le dentiste, après la réparation d’une dent, les praticiens nous demandent de serrer avec les dents réparées un morceau de papier bleu, afin de vérifier que l’espace entre les dents est faible. De fait, on parvient à percevoir les particules de diamètre supérieur à 15 micromètres, mais pas les particules plus petites. Le râpeux est donc dû à des particules de protéines trop grosses.
Comment, alors, éviter de grosses particules ? Il y a tout d’abord la ressource du mortier et du pilon. On peut aussi dissoudre les particules dans l’eau, et jeter la partie qui reste solide. On peut faire mille choses, à condition de bien comprendre les mécanismes physiques et moléculaires qui sont à l’oeuvre dans les opérations culinaires.

AgroParisTech
16 rue Claude Bernard
F-75231 Paris Cedex 05
Tel: 33 (0) 1 44 08 18 43
Fax: 33 (0) 1 44 08 16 00
Localiser sur une carte

Se connecter
Intranet
Bureau virtuel
Annuaire, listes de diffusion
Cours en ligne AgroParisTech
Eduroam

Liens divers
Espace grand public
Actualités
Relations presse
Téléchargements
Adresses & plan d'accès
Contacts

Se repérer sur le site internet
Plan du site internet
Index des pages

Retrouvez nous sur
facebook ico twitter ico daylimotion ico Suivre la vie du site


Logo Universite Paris Saclay Logo du Ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Pêche Logo de ParisTech Logo de Agreenium


2007-2017 © AgroParisTech - Mentions légales

Haut de page